Présentation de Cüneyt Alkan - Ambassadeur "Une Petite Ville" pour la France - Michael Tellinger

J'ai le grand plaisir aujourd'hui de vous présenter un autre grand ambassadeur de l'initiative "Une Petite Ville".  Cette fois, il s'agit de notre ambassadeur français pour "Une Petite Ville", mon très bon ami Cüneyt Alkan, que j'ai eu le plaisir de rencontrer ici en Afrique du Sud. 

- Bienvenue Cüneyt

- Merci, Michael, bonjour à tous, je suis très heureux d'être ici parce que c'est quelque chose de grand que nous ne pouvons même pas imaginer, mais c'est quelque chose de bien ce qui se passe, nous ne sommes pas seuls, il y a tant d'ambassadeurs dans de nombreux pays. Cela me remplit de joie, et me pousse à dépasser les obstacles pour qu'une "Une petite ville" devienne réalité. 

- Eh bien, tout d'abord, je veux juste dire, les raisons pour lesquelles je suis enthousiaste à propos de Cüneyt et du groupe français que tu as créé autour de toi, tu as déjà fait tellement de choses. Vous avez créé le site français Ubuntu Planet, le site "Une Petite Ville", vous avez mis en place une page d'information et une page Facebook. Tu as vraiment initié des choses par toi-même, vous avez traduit le livre Ubuntu en français, ton équipe a été si active et si proactive. Cela me fait chaud au cœur, et en plus de cela, tu n'as même pas 30 ans. Quel âge as-tu, Cüneyt ? Si je peux te demander?

- Oui, j'ai 26 ans. 

- Tu as 26 ans ? 

- Oui.

- Tu sais, c'est fantastique parce que tu es une source d'inspiration pour d'autres jeunes, parce que pour une raison quelconque, il y a beaucoup de gens plus âgés qui sont attirés par Une Petite Ville et le mouvement Ubuntu. Et en France, nous vous avons toi et ton équipe, qui êtes jeune, c’est tout simplement fantastique, tellement génial!

- Oui, j'ai une très bonne équipe. Je veux les remercier parce qu'ils nous apportent de bons outils, de bons moyens de traduire rapidement, de traduire directement. Lorsque tu publies une vidéo une semaine plus tard, elle est déjà traduite, alors je veux les remercier.

J'aimerais partager pourquoi j'aime la philosophie Ubuntu, parce que dans le passé, quand j'étais jeune, j'étais impliqué dans la politique et j'étais tellement frustré de ne pas avoir de solution pour tout le monde. J'ai trouvé quelques solutions ici et là, quelques bons aspects, comme le fait que nous devons partager quelque chose, nous devons partager la connaissance, mais aucun parti n'offrait cette opportunité, cette vision, il y avait un manque d'ambition.

 J'ai donc décidé de me lancer dans les affaires, j'ai lancé de plusieurs entreprises, différents types de projets dans le domaine du fitness, de la santé, de la construction, j'ai donc créé des entreprises, j'en ai fermé certaines, j'en ai mis d'autres en faillite, j'ai donc beaucoup d'expérience dans le monde des affaires.

Et quand j'ai trouvé "par hasard" ta vidéo, une interview, j'ai dit wow : "Ce que ce type dit là!", je n'ai pas tout compris, mais je suis sûr qu'il y a quelque chose de grand, que je dois creuser.  Le lendemain, j'ai lu tout le livre en un jour et j'ai décidé de te rencontrer.

J'ai donc pris mon billet et je suis venu en Afrique du Sud pour te rencontrer et te poser des questions : que devons-nous faire ? Qu'est-ce que je peux faire en France ? J'ai donc décidé de ne pas attendre que quelqu'un vienne nous sauver, mais de créer notre propre avenir, de le créer nous-mêmes. Nous n'avons pas besoin de quelqu'un. Nous avons juste besoin d'être un groupe et c’est ce que j'aime le plus avec Ubuntu...Quand j’étais jeune, je pensais que j'avais besoin de gagner beaucoup d'argent et que si je gagnais beaucoup d'argent, je pourrais peut-être changer le monde. 

Mais il y avait un problème parce que j’étais seul, et si les gens n’étaient pas prêts à changer le monde, même si j’avais tout l'argent nécessaire, je ne pouvais rien changer. Les gens doivent comprendre que nous devons changer tout cela ensemble, pas seul, et quand j'ai vu Ubuntu, j'ai dit : voilà! Le changement se fait tous ensemble, sans dépendre des compétences d'une seule personne, ni de l'argent d'une seule personne. 

Cela dépend de notre détermination, de notre volonté, de notre vision. C'est ce qui est merveilleux.

- Oui, tu sais ce soir, à bien des égards, tu étais en fait le premier ambassadeur d'Ubuntu - Une Petite Ville, en raison de tout le travail que tu as fait avant même que je ne commence à penser à nommer des ambassadeurs d’Une Petite Ville, donc tu étais vraiment en avance sur tous les autres, même sur moi. Donc, merci beaucoup pour ta contribution et ton implication, ta passion et le fait que tu sois jeune et que tu aies de l'expérience dans les affaires, ce qui est vraiment important, ainsi les gens réalisent qu'il ne s'agit pas d'une bande de hippies qui font pousser de la nourriture sur un bout de terrain - et je le dis avec de l'amour dans le cœur pour les hippies, beaucoup de mes amis sont des hippies, mais ce n'est pas ce que nous faisons. 

Nous utilisons en fait, les outils de l'esclavage comme outils de libération. C'est un concept très puissant. Nous sommes engagés dans des choses incroyablement importantes et incroyablement puissantes ici et le fait que tu sois jeune et déterminé, tu as fait tout le voyage jusqu'en Afrique du Sud juste pour me rencontrer, pour me demander de voyager en Afrique du Sud sur l'un de nos sites sacrés, pour me poser des questions sur Ubuntu et sur Une Petite Ville, ça, pour moi, c'est de la vraie détermination !

- et pas seulement en Afrique du Sud car avant de te rencontrer, j'ai décidé de voyager en Thaïlande, au Maroc et en Norvège pour rencontrer des gens et leur poser les questions que tu poses à tout le monde : voudriez-vous changer le monde ? Êtes-vous heureux du monde tel qu'il est ? J'ai dit : ok, je ne veux pas être stupide, je veux essayer ce que tu as dit, alors je vais rencontrer des gens. J'ai rencontré environ 300 personnes en deux mois.

Je leur ai parlé et petit à petit, j'ai présenté Ubuntu et quand je parle d'Ubuntu aux gens, ils ont une lueur dans les yeux, ils disent : "oh mon dieu, c'est vraiment intéressant !". Quand je parle à mon équipe, je leur dis toujours : "répétez le message, transmettez le message, semez les graines, semez les graines, pas seulement pour les gens, mais aussi pour vous-même, parce que quand vous verrez des gens qui n'ont aucune motivation dans leur vie et qu’ils découvrent la philosophie Ubuntu, ils deviennent soudainement des leaders, de grands leaders” Et ce fut une énorme surprise pour moi.

Certaines personnes sont très introverties, timides, et quand elles entendent parler d'Ubuntu elles deviennent de vrais leaders et disent " wow, mon dieu , il faut juste que je partage ça avec un maximum de personnes et que je trouve ces leaders dormants". Et si j'ai un conseil à donner, avec ma petite expérience d'Ubuntu, si j'ai un conseil à donner à d'autres ambassadeurs ou d'autres contributeurs, c'est de partager la vision, comme tu le dis, partager la vision, l'embrasser complètement dans ton corps, tout entier et quand tu transmets la vision, les gens ne comprennent peut-être pas tout, mais ils comprennent la vision, ils peuvent faire quelque chose, et c'est très important.

- et ce que j'aime dans ce que tu dis, c'est que lorsque les gens découvrent le message d'Ubuntu et la philosophie d'Une Petite Ville, cela les libère, ils ressentent un sentiment de libération et ils sont libérés d'un emprisonnement de toute une vie et soudain, comme tu le dis, ils trouvent une nouvelle passion, une nouvelle compétence et un nouveau centre d'intérêt et ils passent du statut de personne introvertie, comme tu l'as mentionné, à celui de leader, et tant de gens ressentent ce genre d'émotion et d'énergie qui les traverse. 

Ce que je veux également dire à ceux qui regardent cette vidéo, c'est la contribution importante que tu as également apportée en élaborant des plans comptables et financiers. Ce sont tes business plans parce que tu es un homme d'affaires, tu as réussi, tu comprends les affaires et tu sais comment faire des business plans, et tu les as faits de ton plein gré. Tu as réalisé un certain nombre de business plans et tu as comparé un modèle d'entreprise capitaliste normal à un modèle d'entreprise basé sur la contribution d'Une Petite Ville, et tu as constaté que le modèle contributionniste d'Une Petite ville était beaucoup plus puissant et rentable que l'autre. Parle-nous un peu de cette expérience.

Oui, après avoir lu le livre, l'étape suivante était ok, maintenant, calculons s'il est vraiment possible de gagner plus d'argent avec Ubuntu comparé au modèle de société capitaliste. J'ai essayé avec quelque chose que nous trouvons partout en France : une boulangerie - et j'ai dit : ok, quel est le coût d'un pain en France? et pour un pain que nous vendons à 1 euro, nous n'avons que 8% de bénéfices alors que dans la société Ubuntu si nous rassemblons tous les propriétaires de boulangeries, tous les contributeurs, tous les ingrédients, tout l'approvisionnement et nous donnons vraiment 1/3 et vendons juste 2/3 à d'autres villes, à d'autres boulangeries concurrentes, nous pouvons vendre notre pain, pas un euro, mais 50 cents, et nous gagnons 33 cents. 

Nous gagnons quatre fois plus et vendons deux fois moins cher. 

Et quand j'ai calculé cela sur une année, j'ai réalisé que pour une ville de 5000 habitants, nous pouvons générer 1,5 millions d'euros (j'ai enlevé les dépenses, nous avons presque trois 350 000 euros de dépenses), c'est énorme, parce qu'il n'y a aucune boulangerie en France, dans une petite ville qui gagne autant d'argent.

Si, par exemple, il y a quatre boulangeries qui sont en concurrence les unes avec les autres, si vous les rassemblez, elles gagneraient trois fois plus d'argent. Elles seraient même investisseuses : elles apporteraient leurs propres ressources / leurs ressources matérielle à la petite ville / à la boulangerie Ubuntu. Elles travailleraient quatre fois moins et gagneraient quatre fois plus d'argent. C'est donc énorme ! Et j'ai essayé de calculer aussi pour les légumes / la permaculture, mais je me suis arrêté directement, parce que je me suis dit que c'est tellement énorme : "les gens ne vont pas le croire !". C’est allé tellement vite, je me suis dit : "ok, ok, calme-toi, ralentis !". 

Puis j'ai pris l'exemple évoqué dans ta vidéo : si nous multiplions par 50 projets - peut-être que certains projets ne généreront pas de revenus, mais d'autres généreront tellement d'argent - nous pouvons générer 75 milliards de revenus dans une petite ville déjà la première ou la deuxième année ! Et le budget de ma propre ville est de 8 millions d'euros ! Et pas 75. Puis finalement, parce que nous faisons 1/3, 1/3, 1/3, ce serait donc : 25 millions.

Donc c'est 25 millions juste pour une petite ville. Donc nous pouvons faire tout ce que nous voulons. On peut faire le meilleur hôpital. Nous pouvons faire tout ce dont nous avons besoin / ce que nous voulons. On peut payer des gens pour nettoyer les rues parce qu'on a assez d'argent pour le faire. Nous n'avons pas besoin de nous demander si c'est rentable ou non ! Et c'était ma découverte pragmatique. Et quand je montre Ubuntu / Une Petite Ville... pour l'anecdote : quand je montre une petite ville à des "hippies" ou, tu sais, à des personnes spirituelles ouvertes d'esprit : elles ne comprennent pas si vite. Mais lorsque je montre la vidéo à des investisseurs capitalistes ou à des propriétaires d'entreprises, ils disent : "Ouah, je n'aurais jamais cru que c'était possible", car ils comprennent directement ! Ils n'ont pas besoin de parler davantage de : "mais, et si", "mais il n'y a pas", "il n'y aura pas"... non : ils comprennent directement. Et ils disent : ok, je vais te suivre si vous commencez quelque part. Et c'est ce qui me fascine ! 

C'est vraiment important ce que tu viens de dire là Cüneyt, c'est que : souviens-toi que ce que tu viens de dire là est en fait un grand exemple de comment on utilise les outils de l'asservissement comme outils de la libération et comment l'argent et le capitalisme seront la chose qui finance, une petite ville ! Et la cupidité du capitalisme, la cupidité des investisseurs, qui, bien qu'ils puissent être... ils peuvent être des investisseurs humanitaires, ils peuvent, vous savez, avoir de bonnes intentions, mais c'est toujours... En fin de compte, ils veulent faire du profit, sinon ils n'investiront pas, donc...

Tout le monde a un intérêt !

Exactement.

Quand je fais ma conférence, j'explique que chacun cherche son propre intérêt et qu'Ubuntu répond à l'intérêt de tout le monde sans exception ! Donc, c'est pour ça que c'est une stratégie très forte et très puissante : une petite ville. 

Donc, ce que nous allons faire maintenant, c'est traduire vos business plans français en anglais et les mettre sur internet, pour que tout le monde puisse voir les modèles économiques et voir à quel point ils sont rentables. Et j'étais en train de faire quelques calculs et quelques recherches aussi, vous savez, sur la rentabilité / les bénéfices bruts des grandes entreprises et ainsi de suite, et c'est tout simplement incroyable à quel point les marges bénéficiaires des grandes entreprises sont faibles ! Et quand vous prenez ça, la plupart des dépenses sont dans le travail / dans les coûts de la main-d'œuvre. C'est l'un des plus grands avantages que les investisseurs obtiennent : c'est la main-d'œuvre gratuite des projets dans lesquels ils investissent ! Et donc, comme tu l'as dit, lorsque vous montrez cela aux hommes d'affaires et aux investisseurs, et qu'ils voient les chiffres, et qu'ils voient le modèle d'entreprise, vous n'avez pas besoin de leur expliquer quoi que ce soit. 

L'argent et les chiffres les convaincront d'investir, et c'est pourquoi je n'ai aucun doute dans mon esprit : au moment où nous réussirons dans le modèle d'une petite ville - ne serait-ce qu'en rassemblant les plans d'affaires et en les mettant sur le site Web, sur le site Web d'une petite ville, pour cette ville particulière, et en disant que ce sont les entreprises que nous avons identifiées pour cette ville / ce sont les entreprises qui offrent des opportunités aux investisseurs, je pense que cela va devenir une ruée ! Et je crois, comme je l'ai toujours cru, depuis longtemps maintenant : au moment où le premier modèle de petite ville crée une prise de conscience, nous allons assister à une ruée des investisseurs vers les petites villes, afin qu'ils puissent être les premiers investisseurs dans ces petites villes, avant que quelqu'un d’autre n'y investisse.

Et nous allons assister à une énorme explosion de succès, de la reconstruction et du rajeunissement de nos petites villes dans le monde entier - et nous ferions mieux de le faire rapidement avant que l'élite mondiale ne détruise nos pays avec la folie actuelle dans laquelle nous sommes ! Donc, le temps est essentiel ici. 

Oui, j'aimerais ajouter quelque chose à propos des investisseurs, car beaucoup de gens croient que si vous avez des investisseurs, vous dépendez des investisseurs : c'est absolument faux. Quand je conseille - je suis consultant pour les entreprises - je dis : les investisseurs veulent juste gagner de l'argent. Vous pouvez donc négocier dès la première étape : D'accord, quand nous vous donnerons tout votre argent avec 10 % de bénéfices dans un ou deux ou trois ans - peu importe - vous sortirez, et ensuite NOUS récupérerons la totalité / 100 % des bénéfices pour notre petite ville. Et le deuxième effet : Les premières années, nous aurons besoin d'investisseurs, mais les années d’après, nous serons totalement indépendants, car nous auront déjà l'argent pour financer nos propres projets. Et l'investisseur n'est qu'un point de départ. 

Nous n'en avons pas vraiment besoin, mais c'est un bon point de départ pour nous aider à aller plus vite. C'est très important parce qu'il y a tellement de gens qui viennent et qui disent : "Ok, il y a encore des investisseurs ! Ils vont prendre le contrôle d'Ubuntu". C'est faux ! Ils ne peuvent pas prendre le contrôle. Vous pouvez négocier toutes les conditions / tous les termes, dès la première étape, dès la première réunion. 

Donc, c'est ce que j'appelle la pierre angulaire / les premiers investissements initiaux, parce qu'une fois que ceux-ci sont faits et que la ville gagne beaucoup d'argent et de bénéfices, alors nous n'aurons plus besoin d'autres investisseurs, parce que nous aurons assez d'argent dans notre ville pour financer tout autre projet futur.

Et c'est vraiment important, c'est pourquoi je dis qu'il y aura une ruée d'investisseurs dans les petites villes pour être les premiers investisseurs, parce qu'une fois que les premiers investissements de base auront été financés, la ville n'aura plus besoin d'autres investisseurs. Donc, les types qui ont de l'argent vont essayer de trouver des petites villes dont ils peuvent prendre le contrôle, en tirer profit tout en apportant des avantages à la communauté - les propriétaires majoritaires de toutes les entreprises qu'ils financent de l'extérieur. C'est un beau modèle, il est poétique dans sa plus belle expression.

Oui. Absolument ! Oui, je suis très heureux d'en parler !

Alors Cüneyt, écoute, tout d'abord, merci beaucoup pour tout ce que tu as déjà fait et merci d'être... de jouer le rôle de l'ambassadeur d'une petite ville en France. Je veux dire que tu as déjà joué ce rôle, mais maintenant nous allons le rendre officiel, afin que nous puissions commencer à te promouvoir toi et ta vision très claire et, espérons-le, motiver et activer la France, surtout maintenant avec les choses folles qui se passent là-bas, tout comme les choses folles qui se passent dans le monde entier dans mon pays, l'Afrique du Sud... c'est juste ridicule, ce qui se passe ici en ce moment, et cela montre à quel point l'élite mondiale est douée pour diviser et conquérir - comment ils peuvent diviser les gens. 

Et au moment où nous lancerons une petite ville, les gens se concentreront sur cette solution - le modèle de la petite ville est une solution aux problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le monde d'aujourd'hui - très rapidement. Oui, j'en suis sûr. 

Alors, y a-t-il quelque chose que tu veux dire en guise de conclusion, en guise de conclusion de ton introduction ici aujourd'hui ? 

Je veux juste, comme je le dis chaque fois à la fin de chaque conférence : diffuser le message, diffuser le message, diffuser le message. J'ai estimé que pour chaque 1000 personnes qui voient Ubuntu, vous aurez un leader, donc vous voulez 10 leaders ? Donc, partagez 10 000 fois la vidéo du message parce que nous avons juste besoin d'atteindre une masse critique de personnes. Et quand nous l'aurons atteinte, ce sera imparable. 

Donc, partagez simplement le message, partagez le message, plantez la graine, elle grandira un jour mais partagez ce message continuellement. Parfois, dans certains pays, cela évoluera rapidement. Mais si tout va lentement et que vous continuez à diffuser le message, un jour, tout ira très vite, comme vous ne pouvez l'imaginer. 

Nous avons été contactés par diverses initiatives. Nous avons une centaine de personnes dans une ville qui travaillent ensemble, sur des projets locaux, et qui aimeraient mettre en œuvre la philosophie Ubuntu dans leur projet. Nous avons donc de nombreux contacts partout. Nous essayons juste de trouver une meilleure organisation pour les aider, mais ça monte. C'est en train d'arriver, nous ne pouvons pas l'arrêter.

Oui, fantastique, génial, Cüneyt. Merci beaucoup pour ces nouvelles positives et merci et j'attends avec impatience notre prochaine conversation et une mise à jour de votre part, sur ce qui se passe en France et l'initiative d'une petite ville. A plus tard, au revoir ! 

Au revoir !

Commentaires

Articles les plus consultés